Résidence service Paray: l'histoire de Madame Baratte - Villa Medicis

Résidence service Paray: l’histoire de Madame Baratte

Retour sur les débuts à la Résidence service Paray de Madame Baratte.

Histoire retranscrite par Ines Rouy.

1. Un nouveau rythme de vie, accompagné d’un sentiment d’isolement grandissant

Mme Baratte n’aurait pu imaginer ce que serait sa vie sans son mari lorsque celui-ci mourut en 2012. Ils étaient tous deux à la tête d’une famille de 15 personnes, qui se réunissait lorsque les circonstances le permettaient, puisque deux de leurs enfants vivaient alors à l’étranger. Au fil des années, la maison de famille, située dans un petit village de Saône-et-Loire, devint trop pesante pour madame Baratte qui s’épuisait à la maintenir accueillante. Difficile, pour autant, de se résoudre à habiter une maison plus petite, et donc plus fonctionnelle : où cette grand-mère dynamique logerait-elle ses 9 petits-enfants lorsque sonnerait l’heure des vacances ?

En 2016, après 4 années de veuvage, madame Baratte croyait s’être accommodée d’une certaine solitude. Le téléphone aidait bien à combler ses soirées, et une certaine routine s’était installée.

Visites aux personnes âgées Résidence Séniors

2. Une réputation qui porte ses fruits

Au cours de l’été 2016, une amie de madame Baratte lui parla de la future Résidence services Villa Médicis, qui allait s’édifier à Paray-le-Monial, à 45 kilomètres de chez elle. Cette petite ville à la renommée mondiale, ne lui était bien sûr pas inconnu. Elle y venait régulièrement en voisine, en pèlerine, en touriste, accompagnée à l’occasion de l’un ou l’autre de ses petits-enfants. Elle raconte « lorsque mon amie m’a parlé pour la première fois des Résidences Services Villa Médicis, je me suis souvenue du déjeuner organisé dans celle d’Autun. C'était en septembre 2011, à l’occasion des 75 ans de mon mari. Nous avions été frappés par la paix et la sérénité de cet endroit magnifiquement rénové. Nous nous ét ions d'ailleurs même dit que les résidents devaient s’y sentir rudement bien". Cela m’a amusée que mon amie me parle avec tant d’enthousiasme de ce projet de Résidence service Paray, et je dois dire que ça a piqué un peu ma curiosité ».

3. Rejoindre la Résidence service Paray, une décision prise en toute sérénité

Quelques mois plus tard, madame Baratte fait une mauvaise chute au cours d’une promenade, et l’entorse qui en résulte l’oblige à rester chez elle plusieurs semaines. Elle souffre moins de sa cheville que d’une sensation d’isolement qui se fait de plus en plus pesante et la conduit à envisager pour elle-même un autre mode de vie. Elle se souvient : « j’avais vu plusieurs panneaux d’affichage qui annonçaient l’ouverture prochaine de la Résidence service Paray ; les travaux avaient bien avancé, et sans en parler à ma famille, j’ai demandé à visiter la résidence. Je ne voulais pas que mes enfants s’inquiètent pour moi. Ils risquaient d’imaginer que j’irais dans une maison de retraite, or je suis quand même très active et je ne souhaitais pas qu’ils puissent avoir une image faussée de mes projets ».

Résidence senior Villa Medicis Paray Le Monial

La visite impressionne madame Baratte. Elle se sent familière des lieux, accueillie et écoutée. Et ce qui déclenche son adhésion totale est la perspective de pouvoir accueillir facilement sa famille. « C’est vrai, ce n’était pas évident au début de me dire que je n’accueillerais pas mes enfants et petits-enfants chez moi. Mais vous savez, les Résidences Services Villa Médicis sont conçues de manière à ce que chacun s’y sente comme à la maison. Il y a un petit salon, un belle salle à manger, des beaux meubles, des extérieurs verdoyants….Je me suis dit que les futurs séjours de ma famille se passeraient en toute quiétude. » Madame Baratte a pris sa décision, reste à l’annoncer à ses enfants. Et ces derniers, malgré ce que craignaient leur mère, sont enthousiastes eux aussi. Ils lui font part de leur soulagement, car ils n’osaient lui partager leur tristesse de la savoir seule et vulnérable.

4. Une nouvelle vie animée à la Résidence service Paray

L’emménagement de madame Baratte est fixé au 12 février 2018. La journée est grise. Et pourtant la nouvelle résidente sent une nouvelle chaleur l’habiter : « J’ai eu grand plaisir à prendre possession de mon appartement. Il est idéalement proportionné, très calme, lumineux…un vrai petit cocon ! » La Résidence service Paray est désormais son chez-elle. Elle connaît chaque membre du personnel et a donné ses préférences culinaires au chef qui se montre toujours attentif. Toujours aussi active, elle va nager dans la piscine de la résidence au moins une fois par semaine. Et si elle se sent moins en forme, une demi-heure passée dans le jacuzzi suffit à lui redonner son tonus !

Lorsque nous sommes allés recueillir son témoignage, madame Baratte venait de terminer une conversation téléphonique avec sa fille qui vit en Espagne.  « Je lui ai dit que ce serait bien que nous puissions nous retrouver tous ensemble ici au prochain Noël. Des amis résidents ont reçu leur nombreuse famille en 2019, ça m’a touchée de voir à quelle point leur joie à tous était communicative ».

Restaurant gastronomique Résidence services Villa Médicis

En attendant, cet après-midi, 3 amies de madame Baratte l’ont conviée à une excursion suivie d’un goûter. Elles mêmes vivent elles aussi à la Résidence service Paray. Nous allons donc quitter madame Baratte, qui n’a pas fini d’échafauder des projets…

cookie
Défilez vers le bas
Pour en voir plus